Poétesses d'expression française (du Moyen-Age au XXème siècle)

Poétesses d'expression française (du Moyen-Age au XXème siècle)

Havet (Mireille) 1898-1932

Mireille Havet

1898-1932

 

M. Havet.jpg

Télérama

livredemalice

Amazon Kindle

Wikisource

 

 

Sur un tableau cubiste

 

"La culture physique" de Picabia

exposée aux Indépendants en 1914.

 

Et mon rêve s'est penché sur le le tableau cubiste

Harmonieux comme lui il a pris la forme profonde

de ses courbes.

            Plus rien

Mon rêve oublie le monde, il s'enfonce et l'espace entier

fait place à ma pensée.

Les choses ne sont plus... Ah ! qu'importe les CHOSES

comme un arc-en-ciel, elles se décomposent

            Prisme d'idée

            Prisme de sensation

Réalisation enfin nouvelle d'une beauté simplifiée

comprise et universelle.

            Vie simple

          Sonorité sans limite

lumière ronde de ces lignes et s'emboîtant dans elle

comme des poupées russes.

 

Oh ! je vois des choses...

non ! des lumières... le Paradis quand il était

situé dans le ciel devait avoir de ces profondeurs :

morceau de clarté jaillissante me faisant penser

à une tasse de porcelaine blanche au milieu d'un

crépuscule printanier.

Ombre divinement infinie

Ombre où l'on tombe comme une âme après la mort

doit tomber dans l'éternité.

Et mon rêve et moi-même sont entrés dans ces formes,

tels des pierres dans une maison neuve

Ne m'appelez plus maintenant, ,e me demandez

plus rien de la vie : je pars - je suis partie

navire lointain sur la mer sans fin

On ne rappelle pas un navire. On ne rappelle pas

une pensée

et combien de sifflets, ce soir, annoncent des départs

auxquels vous ne songez.



09/09/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 79 autres membres