Poétesses d'expression française (du Moyen-Age au XXème siècle)

Poétesses d'expression française (du Moyen-Age au XXème siècle)

Machet (marie-Madeleine

Marie-Madeleine Machet

Bordeaux, 1910 - Paris, 1964

 

- 1938 : La voyageuse

- 1942 : Dürer

- 1950 : Ce même vent

- 1957 : Les fêtes du monde

 

 

(Mon rempart...)

 

Mon rempart, ma forteresse

sont tombés avec ma défaite.

Mon sang coule par mille blessures.

Mon coeur, mille fois transpercé

gémit, captif.

Plue que ruines sur mon champ de vie.

Quel  horizon ne serait chimérique,

Quel soleil pourrait luire ?

La lumière est pour la victoire.

Immobile, je bois l'ombre.

Matins, soirs, heures brèves,

attendre était signe d'espoir.

Attendre est maintenant

ni ciel, ni terre.

Une simple mort ne pourra venir

m'apporter son apaisement

Vaincue sur mon sol devenu étrange

prisonnière insoumise réclamant le ciel

je ne trouverai pas aux sources de la terre

un peu d'eau pour ma soif.

 

 

 

(J'ai désiré...)

 

J'ai désiré cueillir

la fleur d'éternité

et voici :

j'ai vécu sans nourrir mes jours.

Le vent porteur d'aurores et de songes

m'a dépassée.

Mes bras demeurent sans moisson

à l'heure où l'on engrange

les fruits mûris dans les sentiers de vie.

Il ne reviendra pas

le temps où l'on cueille les aubes

dans les chemins où le soleil

est un ami fait à notre mesure.

Le soleil est dans le ciel

Indifférent et frère des soleils.

 

 

 

(L'enfant sauvage...)

 

L'enfant sauvage que je fus

dans les forêts de houx et d'asphodèles,

l'enfant qui buvait l'eau amère des torrents,

et que hantait l'odeur des mousses

dans les bois secrets,

l'enfant dont le coeur, ivre de vent,

battait avec celui de la terre.

la voici devant moi, projetée,

si haute

qu'elle me pousse, ombre sans lumière

et m'attire avidement.

La vie alors coulait de la terre à mes veines

dans un accord unique.

Et je vais maintenant, courbée sous la douleur

de ce rythme brisé

et je cherche en vain

le long regard des arbres et des eaux

qui posait sur mes yeux

une tendresse maternelle.

 

Ce même vent

 

 

 

Poèmes publiés dans l'Anthologie de la poésie féminine française de Marcel Béalu, 1953

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



03/10/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 79 autres membres