Poétesses d'expression française (du Moyen-Age au XXème siècle)

Poétesses d'expression française (du Moyen-Age au XXème siècle)

*Gilbert des Roches , compositrice

Gilbert des Roches 
1843 ou 44 - 14 janvier 1891


   Gilbert des Roches est le pseudonyme adopté par la compositrice et pianiste, la baronne Legoux, femme du baron Jules Legoux , écrivain d'affinité bonapartiste (pseudonyme: Jules Bourgeois).

Repères biographiques

1843-44: naissance

1885: Palmes Académiques décernées à Gilbert des Roches et Augusta Holmès.

1887 ou 1888: Armide et Renaud au Château d'eau (aujourd'hui l'Alhambra). A l'époque, avant l'incendie de 1925, la salle contenait 5000 places, contre les 2500 actuelles.

1887: Répétition de l'opéra Joël . Remis à plus tard en raison de l'Incendie de l'Opéra
Comique. 

1888: mariage de sa fille à Marguerite Juliette-Marthe (dame d'honneur de la Princesse Eugénie) née le 21 septembre 1865 avec   Gabriel-Yves-Olivier-Jean-Marie de  la Poëze, né au château de Thévalles le 10 octobre 1861, maire de la Rabatelière (Vendée), conseiller d'arrondissement.

11 Avril 1889: Prem!ère de Joël à Nice
 
1891 (14 janvier): décès brutal dû à un coup de froid qui l'emporte dans la journée.


Partitions éditées (et retrouvées)

- Les titres suivants ont été découverts il y a une dizaine d'années dans les greniers du château de La Rabatelière (Vendée). Cela ressemblait à un stock (d'invendus?) puisque chaque titre, y compris les deux opéras, se trouvait là en plusieurs exemplaires. Impossible, à l'époque, de trouver trace d'un compositeur nommé Gilbert Desroches. Depuis, la mise en ligne d'archives, celle du journal Le Gaulois, en particulier, a permis de lever une grande partie du mystère. Et le décès tragique et prématuré de la baronne, quelques années seulement après le mariage de sa fille avec le jeune Comte de la Poëze, de la Rabatelière, apporte une explication à la présence de ces partitions vouées à un oubli immérité. 
   Gilbert des Roches a sans aucun doute  sa place dans la cohorte des compositrices redécouvertes ces dernières décennies, Mel Bonis, Lili et Nadia Boulanger, Louise Farrenc, Sophie Gail, Clémence de Granval, Pauline Viardot, Augusta Holmès qui reçoit les palmes académiques le même jour que Gilbert des Roches, et bien d'autres... Peut-être même mériterait-elle de faire son entrée dans l'ouvrage magistral de Florence Launay ("Les compositrices en France au 19ème siècle", Fayard) qui permet de mieux comprendre la difficulté pour une femme d'être considérée comme une créatrice. Son mari, Jules Legoux se moque-t-il aussi d'elle lorsqu'il entreprend une caricature impayable des victimes de concerts? 
(Voir la reproduction de ce texte sur la page Jules Legoux)
  
------------

   Les deux  titres qui suivent montrent que Gilbert des Roches savait aussi orchestrer: 
- Joël .Opéra en 2 actes et 3 tableaux. Poème de Louis Gallet, paroles italiennes de L. de Thémines . Jules Bordier d'Angers le fit jouer à Angers en 1885 où il obtint un très grand succès. Le rôle de la Belle Hélêne était tenu par Emma Calvé âgée alors 26 ans.  Le compositeur! eut droit à une ovation de la part du  public. (Editions Durdilly)

- Renaud. Drame lyrique en 1 acte. Paroles de L. de Thémines. Représenté pour la 1ère fois sur la scène de l'Opéra de Paris le 7 juin 1887. (Durdilly)

Autres partitions retrouvées

- Amore: valse pour piano (Choudens)
- Promenade dans les bois: mélodie. Poésie de Paul Milliet. Plutôt une romance, à 5 couplets et refrain. (Choudens)
- Déclaration: mélodie. Poésie de Florian Pharaon. (Heugel)
- Le sommeil des fées: mélodie-scène. Paroles de Sylvain Saint-Etienne. (Choudens)
(Existe aussi sous forme chorale si l'on en croit le journal "le Gaulois" du 2 mai 1883)
- Le vase brisé: mélodie. Poésie de Sully Prud'homme. (Choudens)
- Je pense à toi: mélodie. Paroles de H. C. (Choudens)
- Ave Maria: pour chant, violon et orgue ou piano. (Choudens)
- Marcherita: valse chantée. Paroles de M. G. (Durand)
- Souvenir: mélodie. Poésie d'Alfred de Musset. (Durand)
- Pensée de Byron: mélodie. Poésie de Gérard de Nerval. (Choudens)
- Viens: chant d'amour. Poésie de Lamartine. (Choudens)


Autres compositions repérées 

- Un Othello: opérette (1863) 
- Ave Verum (signalé en dernière de couverture de l'Ave Maria cité ci-dessus.
- L'échelle d'amour (Le Gaulois, 1880)
- La fête des seigles (Le Gaulois, 1880)
- Les tilleuls: duo
- Menuet pour piano (ou orchestre) (Choudens)
- Déclaration; mélodie. Poésie de F. Pharaon
- Tu ne veux pas aimer: mélodie. Poésie de P. Milliet.
- Invocation: mélodie. "O toi qui m'apparus dans ce désert du monde". Poésie de Lamartine. (Choudens)
- Larghetto pour violon et piano

---------------------------

Références
- L'Illustration du 24 janvier 1891 (n° 2500 collectif) contient un portrait de la baronne.
- Poinsot: Dictionnaire des pseudonymes
- Le Gaulois: -dimanche 23 mai 1880 (n° 253) - 5 septembre 1883 (n° 415)  - 8 décembre 1884 (n° 879)  - 3 février 1885 (n° ?) etc...
- Le Figaro (supplément musical?) année 1883-1884 (publication de "Déclaration")
- New York Times du 2-05-1888
- Archive.org (Legoux/La Poeze)
- Musical Times, 1 février 1891
- George P. Upton : The standard Operas( 12th edition) Their Plots, Their music, and their composers
 
Gallica: Généalogie de la famille de la Poëze (1911), pages 64-65.
(http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5697462k.r=BARON+LEGOUX.langFR)
  "Gabriel-Yves-Olivier-Jean-Marie de  la Poëze, né au château de Thévalles le 10 octobre 1861, maire de la Rabatelière (Vendée), conseiller d'arrondissement, marié le 17 avril 1888 par contrat passé en l'étude de Me Durand, notaire à Paris à Marguerite Juliette-Marthe Legoux, fille du Baron Jules Legoux, d'une famille de Bourgogne, dont les armoiries etc..., née le 21 septembre 1865, dont 4 enfants qui suivent..."
 
Le Gaulois, 23 mai 1880
 "Les oeuvres du compositeur Gilbert Desroches -  autrement dit la baronne Legoux - ont bravé avant hier le feu de la rampe. 
   Quand nous disons: feu, c'est une façon de parler. l'audition a eu lieu en plein jour chez la baronne de Vandeul, au milieu d'un auditoire très nombreux, chez qui la bienveillance n'excluait pas la justice. On a beaucoup applaudi, et à bon droit, l'Echelle d'amour et la Fête des Seigles, Gilbert Desroches n'a assisté qu'incomplètement à son succès, il ou plutôt elle tenait le piano.
 
Le Gaulois, 2 mai 1883
   "A la séance-étude donnée vendredi dernier par la Société chorale d'amateurs que dirige M. A. Guillot de Sainbris, grand succès pour le Sommeil des fées (1ère audition), choeur de Gilbert des Roches, sur des paroles de Sylvain Saint-Etienne.
   Gilbert des Roches est le pseudonyme musical d'une des plus élégantes beautés de la société parisienne. Serons-nous indiscret en nommant la baronne Legoux?"
 
Le Gaulois, 2 février 1884
   "Hier soir, à la salle Erard, le concert donné par Mlle Jeanne Teillet, a été des plus réussis. Nous avons particulièrement applaudi deux numéros signés Gilbert des Roches (baronne Legoux), - Un Larghetto pour violon et piano, magistralement exécuté par M. Pénavaire, et une valse chantée, Margherita, que Mme Castillon a détaillée avec un charme infini."
 
Le Gaulois, 6 février 1884
   "Gilbert des Roches (baronne Legoux) vient de terminer la musique d'un opéra dramatique en un acte - paroles de Louis Gallet - qu'on dit destiné à une de nos grandes scènes lyriques."
 
Le Gaulois, 8 décembre 1884
   "Mme la baronne Jules Legoux vient de rentrer à Paris pour présider aux répétitions de l'opéra que Gilbert Desroches, un compositeur de talent de sa plus intime connaissance, donnera bientôt aux italiens.Joël, tel est le titre de cet opéra, dont les principaux rôles seront interprétés par Maurel, le baryton dont l'éloge n'est plus à faire, et par Mlle Calvé, une débutante, dont l'éloge sera bientôt dans toutes les bouches.
   Pour que tout soit artistique dans cette représentation fort attendue dans le monde, le comte Lepic a été chargé de dessiner les costumes, qui seront, on y peut compter, aussi originaux que réussis."

Le Gaulois, 17 janvier 1885
   "Parmi les palmes académiques que vient par le même décret d'accorder Mr. le ministre de l'instruction publique, nous relevons encore les noms de deux femmes, compositeurs du plus grand talent: Mlle Augusta Holmès et Gilbert des Roches (Mme Jules Legoux). Le monde musical applaudira ces deux nominations si sympathiques et si méritées".
 
Le Gaulois, 2 juin 1886
  " Petite réunion, toute intime, hier, dans l'après-midi, chez Mme Legoux. Le compositeur Gilbert des Roches a fait entendre à quelques amis sa partition de Joël, qui pourrait bien, l'hiver prochain, voir enfin le jour sur l'une de nos scènes lyriques de la capitale."
 
Le Gaulois, 11-06-1887
   C'est par des fragments de Renaud, drame lyrique inédit de Gilbert Des Roches (baronne Legoux), que Mlle Litwinoft, la célèbre cantatrice russe, dont le succès fut si grand au Théâtre italien de Victor Maurel, va se livrer de nouveau à l'appréciation de ce public parisien, que les lauriers de Londres et de la Monnaie de Bruxelles n'ont pu lui faire oublier.
   La mélodie si franche, si expressive, si passionnément dramatique du distingué compositeur de Renaud font admirablement valoir la voix puissante et étendue de Mlle Litwinoff, à laquelle le ténor Cossira donne la réplique avec un sentiment profond, et un organe d'une rare clarté qu'il dirige fort habilement."

Le Gaulois, 18 avril 1888
   "Le mariage religieux de Mlle Legoux avec Mr. le Vicomte de la Poëze a été célébré hier, en l'église Saint-Philippe du Roule. La bénédiction nuptiale a été donnée par M. l'abbé Le Rebours, curé de la Madeleine. L'impératrice Eugénie, dont Mme de la Poëze était dame d'honneur, s'était fait représenter par le Prince Murat." 
 
Angers-Artiste, 19 janvier 1889
   " Dimanche 22 janvier 1888. ... Concert mouvementé. L'on interprète les oeuvres de Gilbert des Roches. Mlle Ruelle est prise d'un enrouement subit. Rien ne sort."
 
Le Gaulois, 17-1-91
   "Les obsèques de la baronne Jules Legoux ont été célébrées hier, à midi, en l'église Saint-Philippe du Roule, au milieu d'une nombreuse assistance. Citer des noms serait vouloir reproduire la liste de toutes les notabilités du monde impérialiste. Le deuil était conduit par MM. le baron Jules Legoux, Henri Chausson et le vicomte de la Poëze, mari, père et gendre de la défunte.
   La levée du corps a été faite et l'absoute donnée par Mr. l'abbé Fleuret, curé de la paroisse. pendant la messe dite par Mr l'abbé Webner, la maîtrise a exécuté le Kyrie de Niedermeyer, le Pie Jesu de Faure et leMiserere mei de Monpou. Après la cérémonie religieuse, le corps a été déposé dans les caveaux de l'église, d'où il sera extrait aujourd'hui, pour être transporté à Avize (Marne), où l'inhumation aura lieu dans une sépulture de famille." 
 
New York Times du 2-05-1888
" Two grand marriages took place to-day in Paris. In the first place, the daughter of the Baron and Baroness Legoux was married to the Vicomte de La Poëze. Th mother of the bride groom was formerly "dame d'honneur" to the Empress Eugénie, who was therefore represented at the  ceremony by Prince Murat. Baroness Legoux is well Known in musical circles as "Gilbert Desroches" under which name she has produced many original compositions..."

The New York Times 8-2-1991
Paris dispatch to the London Daily Telegraph

   "I regret to announce the death of the Baroness Legoux, another citim of the cruel weather that still prevails. Mme Legoux was only in her forty -seventh year, but she died in a few hours from congestion of the lungs. She was an ambitious musician, but shared the fate of most amateurs, and never had the opportunity of proving to the general public of what talent she was possessed. Under the pseudonym of "Gilbert des Roches" Mme Legoux wrote a version of Armide et Renaud, which was performed at a concert at the Château d'Eau, but some fatality prevented her opera, "Joël", from ever being brought out in Paris. It was being studied at the Opéra Comique when the theatre in the Place Favart was burnt down, and there was a project to produce it at Italian performances organised by M. Maurel, when the enterprise came to an abrupt end. The deceased lady, who was of remarkable beauty, was the wife of the Baron Legoux, a noted adherent of the Napoleonic régime".

Musical Times, 1 février 1891
"Paris papers announce the death of the baronness Legoux, who, under the pseudonym of Gilbert des Roches, wrote some very able musical works (one of which was produced at one of the Château d'Eau Concerts); her magnum Opera Comique, an opera entitled "Joël" was being rehearsed at the Opera Comique when that theatre was burned down, and that work has yet not been taken up elsewhere. The deceased lady, who was only in her forty-seventh year, was of remarkable beauty, and the wife of Baron Legoux, a noted adherent of the Napoleonic regime."
 
Angers-Artiste, 11-4-1891
   Gilbert des Roches (baronne Legoux), décédée, membre honoraire de l'Association Artistique des Concerts Populaires (Président: Charles Gounod)
 
Angers-Artiste, 21-01-1905
Concert du 29 janvier 1888: "oeuvres de Gilbert des Roches, Renaud (Extraits chantés par Mlle Ruelle et M. Lubert."
 
 
Angers-Artiste, 18-02-1905
   "1er février 1885: oeuvres de Gilbert  des Roches chantées par Mme Mauvernay".

Annegret Fauser Mark Everist: Music, Theatre and Cultural transfert, 1830-1914: (p. 146)
Note 80, page 146: Noël and Stoulig, Annales 10 (1885), 117-118. Mme la baronne Legoux, born Eugénie-Lucie Chausson and married to baron Jules Legoux, published musical compositions under the pseudonym Gilbert Des Roches. Her opera Joël, with a libretto by Louis Gallet, was being studied at the Opéra-Comique when the theater (Salle Favart) burned down on 11 April 1887, so the anticipated performances did not take place. It was premiered instead in Nice on 11 April 1889. That same year the vocal score of Joël was published in Paris by V. Durdilly, with both French and Italian texts. The second language may be the legacy of the opera's provisional acceptance five years earlier by the Théâtre Italien, but it was fitting, in any case, given that V. Durdilly represented Ricordi in Paris. The composer's death, on 14 January 1891, was reported in the international press.

 


06/03/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres