Poétesses d'expression française (du Moyen-Age au XXème siècle)

Poétesses d'expression française (du Moyen-Age au XXème siècle)

Rivet-Borac (Renée) Années 1950-1960

Renée Rivet-Borac

Renée Rivet

(publie dans les années 50 et suivantes)

 

 

La folle a faim

 

La folle a faim, mais son pain est troué d'oublis.

Elle ouvre le placard des confitures, mais le sang des fruits la fixe, et elle n'ose pas en manger. Elle referme le placard et donne deux tours de clé.
La folle cherche des anges pour faire éloigner le malheur.

Quelqu'un marche derrière elle, quelqu'un l'empêche d'avancer !
Sa fille, sa fille étroite et belle ! Non, c'est un rayon de soleil à travers les lames des persiennes. Elle est pourtant sûre d'avoir senti un parfum.

La mort, la mort dans la glace ! pourquoi la mort avance-t-elle dans la glace ? Il suffit alors de tourner le miroir contre le mur.
Mais les mains, les mains suivent partout. Elle a beau les cacher derrière son dos, elle sait bien qu'elles sont là. Si elle les coupait ?
Elle ne pourrait en couper qu'une ... l'autre resterait, et que faire du moignon sanglant ...

La folle pleure ... Tiens, il pleut dans la chambre, la pluie roule sur le journal.
D'où vient qu'il y ait de la pluie partout, même dans le lit ?
L'oreiller s'écrase, et la tête glisse, glisse en arrière. En arrière, il y a peut-être du soleil ...

La tête heurte des cailloux, la pauvre tête roule contre la terre.

Est-il possible que la terre ait pu monter tous ces escaliers ?

Il n'y a rien à comprendre, tout arrive par bribes. Même ce qui fait mal n'est jamais tout à fait entier.

La folle a peur que son délire ne soit pas vrai.

 

Poème publié sur le site "Forumauféminin"

 

 


 

(Quand la nuit)

 

Quand la nuit enfonce ses oiseaux noirs

Dans les yeux du pauvre

Ravageant des soleils maigres

 

Quand l'énigme du monde

Ouvre son oeil morne

De tétard démesuré

 

Quand l'oubli nous décolle

Des absents qui diminuent

 

Quand la terre se liquéfie

Nivelant les horizons

 

Quand des chiens sortent du ventre

Avec des yeux d'agonie

 

Quand le domaine intérieur

Devient la folie commune

 

Que celui qui dort en paix

Se garde de revenir!

 

 

 

(Chacun s'en va)

 

Chacun s'en va sur les talons

Les talons de la nuit maline

 

Chacun s'en va à reculons

Au fond des granges de la lune

 

Les étoiles montées en graines

Qui penserait à les cueillir?

 

Les laboureurs n'ont plus d'enfants

Pour les espoirs démesurés

 

La moisson mûrit aux ténèbres

 

Des pierres chuchotent entre elles

Leurs souvenirs d'anciens déluges

 

 

"Le Prochain"

 

Chacun promène son chacal

Chacun porte ses griffes sous la peau

Chacun piétine l'ombre de son frère

 

Chacun est fait de bouches pour maudire

Chacun s'étrangle avec son âme

Chacun porte Chacun en terre.


Trois poèmes publiés dans la revue "Esprit", juillet 1953

 

 


 

Nocturne

 

La petite fille noyée remonte toujours à la surface...

La petite fille qui cherchait l'infini dans le creux des coquillages

Elle a enfoui son chagrin, une boule de neige, dans un trou profond.

Puis elle est morte, petit morceau de silence sur le reflet des eaux.

Où est le cri de lumière vive d'un oiseau?

Il ne tombe que des flocons de lune, et l'ombre est lourde de toutes les ombres mortes.

La petite fille noyée remonte toujours à la surface, parallèle au ciel.

La douceur de l'oubli est froide sur ses lèvres.

La chair de l'eau pénètre bien plus bas que la mort.

 

 

Dans ce pays...

 

Dans ce pays, il y a des cathédrales d'ombre violette au long des rues, et des oiseaux volant à ras de terre.

Un vieux sourit de voir son ombre croître autour de lui, car il a plus d'un ciel dans les yeux, et il les plante gaillardement dans ceux de la mort.

derrière une vitre de vent figé, une petite fille regarde l'éternité...

Dans une cage entrouverte, un oiseau essaye en vain de rentrer...

Dans ce pays, il y a des cloches souterraines, et des pierres où danse le feu.

 

Deux poèmes publiés dans l'anthologie de Marcel Béalu, "Anthologie de la poésie féminine française", 1953

 

 


 



15/03/2012
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 109 autres membres